CRÉER ENSEMBLE         dessin - peinture - sculpture - arts visuels


LE CARNET DE CROQUIS

Méthode de référence pour perfectionner : observation, dessin, créativité.




Sur cette page vous découvrirez :

- Matériel minimum  - Le carnet de croquis vous permettra ... 

- 4 types de croquis : Croquis  de construction  -  Croquis  de suggestion -  Croquis d’observation  - Croquis d’exploration

- La fenêtre en carton, un outil de haute précision !

- Croquis & Carnet de Voyage 

- Retour à l'Atelier , projets de peintures, de sculptures

- Outils & techniques multiples  et remarque esthétique



Matériel minimum 

Crayon mine de plomb 2B – gomme blanche à dessin – carnet   18/24 cm, 80 gr/m ou plus -  fenêtre en carton


Le carnet de croquis vous permettra ...

Réaliser des croquis, des dessins d’après nature, est la façon la plus enrichissante, la plus efficace pour parfaire ses connaissances du dessin. Vous emporterez le carnet de croquis avec vous et n'importe où, n'importe quand, tout sera prétexte à être dessiné. Que ce soit pendant un voyage, une promenade ou un simple déplacement. L’aventure peut également commencer chez vous bien au chaud. Il faut tout d'abord bien observer, choisir son sujet, le cadrer (voir la fenêtre en carton), puis croquer sans crainte de recommencer, de consommer le papier et ses outils. Vous serez bien armé si avant de réaliser des croquis, vous maîtrisez les bases théoriques de la perspective, ainsi que les proportions du corps humain. Le carnet de croquis au commencement est un simple outil pour apprendre à construire, puis à suggérer, à observer un objet, une scène ... Prendre le temps de poser un regard attentif sur une (les) chose(s), toujours du plus simple vers l’un peu plus complexe. Comme si vous découvriez pour la première fois la chose, qui pourtant est  quotidienne. Souvent vous observerez en fermant un œil pour effectuer vos observations avec la précision  nécessaire. Pour commencer, vous ne devez attendre aucun résultat esthétique (c’est peut-être cela véritablement le plus difficile) car sinon, cela vous écartera du bon cheminement de l’apprentissage.  Cela veut dire que vos dessins croqués en quelques minutes, n’auront comme premier objectif : d’apprendre à capturer l’essentiel de la chose vue (ses proportions, sa perspective …). Aucun détail ne devra être noté, uniquement l’essentiel !    Pour détailler la logique : les détails certes apportent l’esthétique, le pittoresque, ils sont plutôt faciles à réaliser, mais ils vont demander du temps ! Du temps avec lequel le néophyte pourrait travailler ce qui lui manque le plus, c’est-à-dire saisir l’essentiel : poser l’armature du dessin sans mauvaises perspectives ou proportions.  Peu importe que la fenêtre n’ai pas de jardinière ou de rideau, que le randonneur n’ait pas son sac à dos, que la maison n’ait pas toutes ses tuiles et briques. Après ce stade épuré, vous gagnerez rapidement en assurance. Vous savez saisir l’essentiel. Vous pourrez doucement agrémenter vos croquis, mais toujours en préférant la suggestion à l’abondance de détails.

 

Le carnet de croquis pourra devenir progressivement un recueil de documents. Ces documents sont des souvenirs (à la façon d’un carnet de voyage), mais également des études, des pistes, des recherches pour un projet de peinture sur toile … L'idéal est de devenir un peu addicte du carnet de croquis, de se "prendre au jeu", de le pratiquer le plus possible toute au long de l'année, ou par période d'un mois ... à vous de trouver votre rythme, vos sursauts, de provoquer un "effet boule de neige", c'est-à-dire l'impulsion suffisante qui vous procure davantage de plaisir que de frustration (cette équation peut vous donner de plus en plus d'allant : c'est l'effet "boule de neige"). 



4 TYPE DE CROQUIS

Croquis  de construction = l’essentiel épuré = 30 secondes à 2 minutes
Croquis  de suggestion = l’essentiel plus narratif = 2 minutes à 10 minutes
Croquis d’observation = dessin détaillé et valeurs d’ombres = 15 minutes à 1 heure
Croquis d’exploration = par définition des résultats très variés ! = durée variable



Croquis de construction l’essentiel épuré - 30 secondes à 2 minutes.

Durant plusieurs semaines à plusieurs mois, vous dessinez l’essentiel d’un objet simple, puis plus complexe. 

Posez le, au minimum à un mètre de vous. Puis ce sera une mini composition avec deux puis trois objets. Aucun détail n’est formulé, seules les arêtes, l’essentiel. Toute la concentration du dessinateur est focalisée sur les bonnes proportions, la perspective. Le dessin gardera donc un aspect de brouillon géométrique. Si la tache vous semble ingrate, tous les dix dessins donnez vous le plaisir d’un dessin plus élaboré. Vous vous prenez au jeu : dessinez des objets de plus en plus grand, de plus en plus complexe. Un meuble, un hangar, un camion, une architecture.

EXEMPLES, GALERIE D’IMAGES : ici



Croquis  de suggestion  l’essentiel plus narratif et valeurs d’ombres (ou pas ) -  2 minutes à 10 minutes 

Vous observez un ensemble, une composition tout en suggestion. Très peu de détails, juste ce qu’il faut pour rendre plus vivant la scène.  Utilisez la fenêtre en carton, pour chercher votre cadrage. Personnage, objets et décors y sont associés. Attention : choisissez une vue rapprochée plutôt qu’une vue d’ensemble (comprenez un angle de vue plutôt serré qu’un grand angle qui serait trop long à gérer). Vous ébaucherez le dessin d’un trait extrêmement léger par une phase « croquis de construction » puis vous poursuivrez. Toujours du plus simple au plus compliqué. Pas besoin que l’on reconnaisse la personne, une silhouette bien proportionnée suffit …  Vous êtes de plus en plus à l’aise, alors commencez à traiter les ombres principales (simplifiez).  Puis plus tard mettez y plus de nuances : faites monter les ombres en réalisant aux traits des trames serrées que vous emmènerez, en les superposant progressivement, du gris clair au gris très sombre (au besoin avec un crayon 4B) - même chose avec un stylo bille. Notez : le fusain en bâton et même le crayon-fusain est moins précis que le crayon 2B, il vous obligera à suggérer , à explorer les clairs obscures (les valeurs d'ombres et de lumières).

EXEMPLES, GALERIE D’IMAGES : ici



La fenêtre en carton  un simulateur de composition de haute précision !

FABRICATION : au centre d’un carton gris épais d’environ 16/20 cm, découpez un rectangle proportionnel aux feuilles de votre carnet de croquis, tout en préservant un cadre assez large (3 à 4 cm). Au feutre sur les rebords du cadre découpé au centre du carton, marquez d’un repère les médianes du rectangle. UTILISATION :  cette fenêtre en carton est « un écran  plat », plat comme votre feuille de croquis aux mêmes proportions. Tendez le bras muni de votre fenêtre en carton, fermez un œil, puis visez en scène comme le ferait un photographe. Vous explorerez la subtilité de votre cadrage, en déplaçant doucement le cadre de carton, en rapprochant doucement de votre vue le cadre (vous réalisez un « zoom ») … Grâce aux repères des médianes, vous êtes capable de voir si un élément de votre composition est au centre, ou légèrement décentré vers le quart gauche du bas ou droit du haut … Multipliez les observations … Grâce aux bords horizontaux, vous définirez plus facilement les angles de certaines lignes de fuite (les subtiles que l’on exagère – les franches que l’on atténue). La fenêtre doit vous aider au début de votre croquis, (puis s’en affranchir doucement). Rappel important : OBSERVATION AVEC UN SEUL OEIL OUVERT.

EXEMPLES, GALERIE D’IMAGES : ici


Croquis d’observation  dessin détaillé et valeurs d’ombres (ou pas ) - 15 minutes à 1 heure

Le but est de se rapprocher de ce que l’œil voit, sans pour autant vouloir faire de la photo avec du dessin.  Le trait du croquis d’observation est à la fois précis et rapide. L’expérience des étapes précédentes est importante pour que le dessinateur maîtrise à la fois dans la suggestion et la précision. Vous ébaucherez le dessin d’un trait extrêmement léger par une phase « croquis de construction » puis vous poursuivrez. Commencez avec un objet, une personne seule, puis … Notez : le croquis d’observation est un croquis de trait, de matière, avec les principales valeurs des ombres et des lumières. Il doit garder sa qualité de croquis. Il ne doit pas être confondu avec le dessin d’observation, beaucoup plus posé, à l’observation presque clinique, très précise, au caractère plus figé …  Pour une scène plus complexe, l’on traitera les lointains en croquis de suggestion.

EXEMPLES, GALERIE D’IMAGES : ici


Croquis d’exploration   variable, suivant votre cheminement.

Le croquis d’exploration à carte blanche, il peut œuvrer dans les trois registres précédents, être une association des trois. Associer au dessin du collage, de la peinture, etc. 

EXEMPLES, GALERIE D’IMAGES : ici


Croquis & carnet de voyage   voyager même dans sa ville, dans sa campagne.

Une fois achevés, les carnets de voyage deviennent un recueil de souvenirs. Ils réveillent une multitude de détails, jusqu’aux odeurs …  Il y a aussi les anecdotes, les rencontres avec des passants curieux. Si vous voyagez à l’étranger, le carnet de croquis devient bien utile pour dépasser la barrière de la langue. Vous apprendrez vite à communiquer avec, et pourquoi pas à tisser des liens. Vous ne serez plus un touriste ordinaire, mais quelqu’un qui prend le temps, avec des moyens simples pour dessiner le quotidien d’ici, « un peu magicien » saisissant en quelques secondes ce que le regard embrasse !  Autant de détails capturés dans les simples pages d'un carnet qu'il sera possible de se remémorer ou de faire partager à d'autres en le feuilletant.


Retour à l'atelier  (projets de peintures, de dessins, de sculptures)
Tous vos carnets sont à conserver, même les tous premiers. Pour voir l’évolution de votre dessin ; pour garder une trace de tous ces moments vécus, comme autant de souvenirs. Pour disposer d’un ensemble de documents" qui peuvent nourrir une création en atelier - ("documents que l'on pourra compléter par des photographies , ou autres, si l'on souhaite apporter plus de précision sur une architecture, un objet ... trop suggéré sur le croquis). À ce titre, il est intéressant de noter que le plus insignifiant des croquis dans un de vos premiers carnets par exemple, peut tout à fait des années après donner une idée pertinente, une piste pour le projet d’un tableau, d’une sculpture. Rien ne peut le présager cela. Donc le principe est de tout conserver.



Claude Monet  -  Extrait des croquis, première approche pour une série de peintures sur le thème de la gare Saint Lazare.




Outils & techniques multiples

Pour varier les plaisirs vous pourrez jouer avec différentes techniques et outils. Pour des raisons de mobilité, et toujours pour progresser du plus simple au plus complexe. On pourra privilégier les techniques sèches : mine de plomb, stylo-bille, feutre, feutre-pinceau, crayon-fusain, … puis à votre préférence : le crayon de couleur aquarellable … puis explorations les plus diverses.

 

Remarque esthétique

Les différents types de croquis sont considérés comme les étapes préparatoires. Les études d'un travail artistique dont l'objectif plus élaboré sera traditionnellement la toile du peintre, parfois la glaise du sculpteur ... Mais à y regarder de plus près (chez les peintres notamment), le croquis possède une vitalité que n'a pas toujours la peinture. Tout simplement parce que rien ne peut supplanter la vigueur du tracé du croquis. Il possède une qualité qui lui est propre : une vitalité, un lâcher prise ... Il le doit à sa rapidité d'exécution, mais également, en comparaison au tableau, le croquis n'attend pas (ou peu) de consécration, il restera le plus souvent à l'abri, dans l'intimité de sa reluire.